top of page

Le velours de soie, une étoffe d'exception, une histoire royale

Dernière mise à jour : 6 mai

Connaissez-vous le velours de soie ? Etoffe d'exception qui traverse sans faille notre histoire.

Etoffe rare et luxueuse aux reflets moirés, au toucher incomparable.

Découvrez l'histoire de sa conception et comment cette étoffe luxueuse ancrée dans notre histoire reste encore très présente aujourd'hui.


Un tissu luxueux et sophistiqué

Rappelons tout d'abord que la soie est une matière et que le velours est une façon de tisser.

Le velours de soie signifie donc que la soie a été tissée avec la méthode dite "de velours".



Le travail du veloutier

Un tissage complexe et sophistiqué qui nécessite un outil spécifique, le métier à tisser nommé métier "double toile" ou double pièce".

Cette façon de tisser permet de produire simultanément deux morceaux de tissus.

Ces deux morceaux de tissus sont tissés l'un sur l'autre, reliés par un deuxième fil de chaîne.

La formation du velours de soie

Entre les deux tissus se forment des bouclettes (appelées aussi aigrettes) qui sont rasées par un couteau permettant ainsi d'obtenir deux couches séparées laissant apparaitre les petites peluches formant le velouté (velours).

Caractérisé par sa trame et reconnaissable par son côté fluide et ses nuances moirées incomparables, le velours de soie est un tissu luxueux.

La fabrication coûteuse du velours de soie, le savoir-faire et la lenteur du tissage, ainsi que la cherté des matériaux de base en font un tissu très onéreux.



declinaison-velours-soie-rose-parme-france-fait-main
Declinaison de velours de soie rose parme

Le velours de soie, étoffe précieuse ancrée dans notre histoire

C'est grâce à trois ouvriers lyonnais qui ont respectivement inventés et perfectionnés les outils de tissage que la France rayonne encore par ce magnifique savoir-faire du tissage d'exception.


L'histoire du velours de soie

Inventé au moyen-âge, le tissage de la soie arrive à Gênes puis Venise et Milan au XIVè siècle.

Il arrivera en France avec le roi Louis XI (1461-1483) qui encourage les tisserands italiens (Gênois) à venir s'installer à Tours puis à Lyon, mais ce n'est que sous François Ier (1515-1547) que le tissage du velours s'établit à Lyon afin de lutter contre les importations trop coûteuses du velours Gênois, étoffe d'exception dont ils ont le monopole.

C'est au XVIIè siècle qu'un ouvrier lyonnais, Claude Daugon invente le métier à lire qui permet de faire basculer la production en France.


Le velours de soie: une production française

En 1801, Joseph Marie Jacquard invente le métier dit "jacquard", mécanisme actionné par des cartes perforées qui peuvent également tisser deux matières, la soie et la viscose.

La viscose fut quant à elle, inventée par le comte Hilaire de Chardonnet et Auguste Delubrac en 1884.

metier-tisser-velours-soie-france
Métier à tisser double pièce

Mais c'est Jean Baptiste MARTIN, Tisseur, né à Lyon en 1801 qui met au point en 1832 un métier à tisser appelé métier "double pièce" capable désormais de tisser deux pièces de tissus à poils ( peluche ou poils) face contre face.

La manufacture spécialisée de Jean Baptiste Martin située à Villeurbanne (69 ) a perduré jusqu'en 1943.

Aujourd'hui les métiers sont contrôlés par les technologies actuelles.


Le velours de soie, une histoire royale

Seule la royauté, le clergé et la haute bourgeoisie pouvait s'offrir ce somptueux tissu en soie. De tout temps, il fut associé aux couleurs de la royauté et aux vêtements précieux des couronnements des rois de France et d'Angleterre.

Puis la haute couture s'en est emparé au XXè siècle.

Chaque année une pièce au moins chez un couturier de haute couture est confectionnée en velours de soie et travaillée selon la mode du moment.

Tissu intemporel à qui sait l'associer et ainsi se différencier.


Le velours de soie et la monarchie

Le velours de soie, une étoffe royale par la chappe ou le manteau de couronnement (robe d'état, robe d'apparat) dont était revêtu les futurs rois au cours de leur sacre.


L'histoire récente a remis sur le devant de la scène la cape du roi en velours de soie pourpre avec le couronnement récent du roi d'Angleterre Charles III ainsi que de son épouse la reine consort Camilla.

La robe d'état dite "Robes of states" longue cape brodée en velours rouge, portée par le roi Charles III à l'arrivée de l'abbaye de Westminster lors de son couronnement, la même qu'a porté le roi Georges VI en son temps.

La robe d'apparat en velours de soie pourpre, quand à elle, est portée à la sortie de son couronnement.

chappe-velours-de-soie-couronnement-roi
Robe d'apparat en velours de soie pourpre brodée d'or

Le pourpre et le rouge, couleurs des habits des rois de France et d'Angleterre, couleurs emblématiques de la monarchie, toujours d'actualité lors des couronnements des monarques anglais.

Ce vêtement a continué à renforcer le côté luxueux et rare, sophistiqué du velours de soie.







Le velours de soie pourpre: une couleur royale

Les couleurs associées aux teintures du velours de soie méritent bien un prochain article.

Vous connaitrez pourquoi la teinte pourpre est devenue couleur royale, ainsi que d'autres couleurs spécifiques à la monarchie et au clergé dans l'histoire.



Les velours de soie de Plumes de soie

des étoffes d'exception uniques

Passionnée par cette étoffe, j'ai à cœur de vous proposer de multiples coloris d'écharpes en velours de soie brodées en pièce unique ou unies, pour que chacun trouve son bonheur et ainsi bénéficier de cette si précieuse étoffe que la lumière sait rendre magique par leurs reflets moirés et scintillants.

Retrouvez sur notre boutique ligne Plumes de soie des pièces exceptionnelles et uniques confectionnées en velours de soie avec le plus grand soin dans notre atelier niché au coeur des Alpes.


112 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page